Droits et devoirs du manager

Coincés entre la pression du résultant émanant de l'environnement (et du Top management) et les contraintes légales et réglementaires protégeant les collaborateurs toujours mieux formés et informés, les managers intermédiaires clament parfois leur désarroi.

Certains choisissent alors de freiner les exigences de l'entreprise, ne jouant plus leur rôle de relais et c'est l'entreprise qui perd en efficacité.

D'autres, à l'inverse, accentuent la pression du résultat sur les équipes sans véritable connaissance des impacts juridiques de leurs actes et c'est l'entreprise qui porte la responsabilité de ces maladresses.

Ce faisant, nous observons que les abus constatés procèdent plus d'une réaction malheureuse du management face aux pressions de l'environnement que d'une réelle intention de nuire.
Alors même que ces abus présentent toujours un coût juridique et « réputationnel » pour l'entreprise.

Pour autant, l'exigence est un acte essentiel du management car elle est tout à la fois constitutive du développement des collaborateurs mais aussi, des performances de l'entreprise.

Ainsi, la connaissance de ses droits et devoirs permet au manager de poser sereinement une exigence et de développer un management toujours plus sécurisant, performant et irréprochable aux plans éthique et juridique.

Occuper le terrain et rester un manager motivant
Zoom sur Droits et devoirs du manager

Cette formation innovante est animée par un consultant Creci et un avocat spécialiste en droit social.
Elle permet ainsi de sécuriser chaque manager dans ses droits tout en le responsabilisant dans ses devoirs : Le management comme levier de l'implication des hommes, le juridique au service du management.

Partagez cette page :